L’arrivée des Européens

Les premiers Européens sur le territoire canadien

Dès 1497, Jean Cabot, navigateur italien à la solde du roi d’Angleterre, aborde la terre canadienne, au nord-ouest de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse. Les pêcheurs de morue (portugais, français et anglais) fréquentaient déjà les eaux poissonneuses de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse, et les chasseurs de baleine s’aventuraient jusque dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent.

Ce furent les premiers qui entrèrent en contact avec les indigènes. Puis, le 24 juillet 1534, le malouin Jacques Cartier quitte Saint-Malo avec trois bateaux (la Grande Hermine, la Petite Hermine et l’Émerillon), débarque à Gaspé, explore le golfe du Saint-Laurent, remonte le fleuve jusqu’à Hochelaga (maintenant Montréal) après s’être arrêté au village de Stadaconé (aujourd’hui… Québec), entre en contact avec les Iroquois. Au cours de trois expéditions qui s’échelonnent jusqu’en 1542, Jacques Cartier prendra possession de tous ces territoires au nom du roi de France, François 1er. C’est lui qui donnera son nom au Canada (de Kanata, signifiant village en huron).

 

Restez informé de l’actualité sur l’immigration au Québec

Inscrivez-vous à l’infolettre d’Immigrant Québec

 

 

×