Préscolaire, primaire et secondaire (de 5 à 16 ans)

LIEN UTILE :

couv-2015Le guide pour étudier au Québec en téléchargement gratuit

Pour en savoir plus sur les études au Québec, les démarches, les programmes d’études, etc., téléchargez gratuitement le guide.

Le système éducatif préscolaire, primaire et secondaire

Éducation pré-scolaire (avant 6 ans)

Au Québec, l’école est obligatoire de 6 ans jusqu’ à 16 ans. Au préscolaire, au primaire et au secondaire, les élèves vont à l’école environ 180 jours par an. Généralement, l’école commence à 8h et termine à 15h, du lundi au vendredi.

L’école québécoise repose sur 3 principes : instruire, socialiser et qualifier.

Au Québec, les enfants âgés de 5 ans peuvent aller à la maternelle durant un an. Ce n’est pas obligatoire mais la plupart des enfants y vont (à 98%). Elle leur permet de bénéficier d’un encadrement qui favorise leur développement avec un milieu d’apprentissage stimulant et d’acquérir des habiletés qui faciliteront leur réussite scolaire.

Pour les enfants de milieux défavorisés ou les enfants handicapés, il existe des possibilités de maternelle à 4 ans, à temps partiel.

La maternelle est offerte par les commissions scolaires et les enfants la fréquentent à temps plein.

Bien que la maternelle ne soit pas obligatoire, on constate que 98 % des enfants admissibles y sont inscrits.

Enseignement primaire (de 6 à 11 ans)

Qu’ils aient fait leur préscolaire ou pas, tous les enfants de six ans doivent être inscrits à l’école primaire. Si votre enfant a cinq ans, il peut y être admis à la condition qu’il atteigne six ans avant le 1er octobre de sa première année scolaire.
Les élèves ayant des problèmes d’adaptation peuvent bénéficier de services particuliers à l’intérieur d’une classe spécialisée ou d’une classe ordinaire.
Le primaire est divisé en 3 cycles. Le 1er cycle comprend la 1ère et 2e année; le 2e cycle la 3e et 4e année et le 3e cycle la 5e et 6e année. Des évaluations harmonisées du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) ont lieu à la fin de chaque cycle (donc en 2e, 4e et 6e années).

Enseignement secondaire (de 12 à 16 ans)

Après l’école primaire, les enfants doivent poursuivre leur scolarité au secondaire. L’enseignement au secondaire se divise en deux cycles :

– Le 1er cycle dure 2 années et comprend une formation de base commune à tous les élèves (1ère et 2e secondaire).
– le 2e cycle a une durée de 3 ans. Il est composé par le 3e secondaire, la 4e et la 5e. Il dispense une formation générale.

Durant ces 5 années, l’élève acquiert des connaissances dans des domaines d’apprentissage comme les langues, les mathématiques, les arts, les sciences humaines, mais aussi dans des domaines généraux de formation comme la santé et le bien-être, l’orientation et l’entrepreneuriat, l’environnement et la consommation, les médias, le vivre-ensemble et la citoyenneté.

Comme au primaire, les élèves ont des devoirs à faire à la maison et sont évalués en classe par des tests. A la 4e secondaire, les élèves doivent passer les examens ministériels au mois de juin : ce sont les mêmes dans tout le Québec. Les épreuves sont en mathématiques, sciences et histoire. A la 5e secondaire, les épreuves ministérielles sont le français et l’anglais.

À noter que la formation professionnelle est accessible aux élèves à partir de la 3e secondaire.


Le rôle des commissions scolaires

LIEN UTILE :

Travailleurs temporaires : et vos enfants ?

Si votre enfant mineur est en âge de fréquenter un établissement scolaire (à partir de l’éducation primaire), vous devrez demander un certificat d’acceptation du Québec (CAQ) pour études auprès du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, puis un permis d’études auprès de Citoyenneté et Immigration Canada.

En savoir plus : http://immigration-quebec.gouv.qc.ca

Les écoles publiques, de l’éducation préscolaire au niveau secondaire inclus, ainsi que les centres de formation professionnelle et les centres d’éducation des adultes, sont organisés et administrés par les commissions scolaires. Les commissions scolaires sont chargées d’organiser des services éducatifs de qualité pour répondre efficacement aux besoins de formation des jeunes et des adultes. Elles doivent aussi adapter les services éducatifs selon les besoins des élèves handicapés ou ayant des difficultés d’adaptation et d’apprentissage. Elles offrent également des programmes de formation en entreprise. Les commissions scolaires emploient les enseignants des établissements qu’elles administrent et gèrent le budget des écoles publiques, des centres d’éducation des adultes et des centres de formation professionnelle.

À Montréal, on compte 3 commissions scolaires francophones :

  • la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys,
  • la Commission scolaire de Montréal
  • la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Il existe 2 commissions scolaires anglophones :

  • la Commission scolaire English-Montreal
  • la Commission scolaire Lester-B.-Pearson.

Fédération des commissions scolaires du Québec : http://fcsq.qc.ca


Admission et inscription

Pour que votre enfant puisse fréquenter une école, vous devrez d’abord faire une demande d’admission auprès de l’école de votre quartier. Il est possible que votre enfant soit soumis à un test de connaissance du français, lors d’un rendez-vous avec le bureau des admissions. Cela permettra de déterminer s’il doit recevoir des services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français, soit dans une classe d’accueil ou dans une classe ordinaire selon les modèles d’organisation des services mis en place dans les commissions scolaires.

On vous demandera de présenter les originaux ou des copies certifiées conformes de documents comme le certificat de naissance de l’enfant, les bulletins scolaires, les documents attestant du statut de l’enfant au Canada, etc. L’école vous donnera la liste exacte des documents à fournir. Si tous les documents sont en règle, vous pourrez ensuite procéder à l’inscription de votre enfant.

Toutes les commissions scolaires donnent, chaque année, un avis public concernant la demande d’admission. La période d’admission commence en février ou mars, en prévision de la rentrée scolaire qui a lieu quelques mois plus tard, habituellement à la fin d’août. Vous pouvez cependant faire une demande d’admission en tout temps, mais en ce qui concerne l’admission à l’éducation préscolaire (la maternelle), il est généralement recommandé de procéder avant la fin de juin.


Services de garde en milieu scolaire : préscolaire et primaire

L’horaire des élèves du préscolaire et du primaire coïncide rarement avec celui des parents qui occupent un emploi. La plupart des écoles offrent des services de garde en milieu scolaire, qui encadrent les enfants et peuvent leur proposer des activités éducatives :

– avant le début de la classe le matin,
– à l’heure du midi,
– après la classe,
– durant les journées pédagogiques (journées de formation des enseignants).

Les élèves qui fréquentent ces services après la classe peuvent en profiter pour faire leurs devoirs ou d’autres activités culturelles et sportives.

Les parents qui confient leurs enfants aux services de garde en milieu scolaire paient des frais quotidiens, actuellement de 7$ par jour. Cependant, d’autres frais peuvent s’y ajouter, par exemple pour les repas pris à l’école ou pour des activités spéciales organisées par le service de garde. Renseignez-vous auprès de l’école de votre enfant.


Des services spécifiques pour enfants immigrants

Les services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français

Une allocation du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport aux commissions scolaires sert à financer en partie les services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français. Ces services sont offerts à des élèves non francophones qui reçoivent, pour la première fois, l’enseignement en français, et dont la connaissance de cette langue ne leur permet pas de suivre normalement l’enseignement.

Pour pouvoir en bénéficier, l’élève doit être inscrit dans un établissement d’enseignement rattaché à une commission scolaire francophone. Ces services ont pour but de développer, chez les élèves visés, des compétences suffisantes pour suivre les cours en français et comprendre les manières d’apprendre et les valeurs communes de la société québécoise. Par la suite, l’élève rejoint le système d’éducation général où il peut, selon ses besoins, recevoir un soutien linguistique d’appoint en français.

Le programme d’enseignement des langues d’origine (PELO)

Le Programme d’enseignement des langues d’origine (PELO) est un projet pédagogique mis en oeuvre principalement dans des écoles primaires. La pertinence de ce programme se fonde sur le fait qu’une meilleure connaissance de la langue maternelle a des effets positifs sur l’apprentissage de la langue seconde et le développement général des élèves.

L’allocation du Ministère peut servir également à financer l’établissement et la mise en oeuvre d’un protocole d’accueil pour les élèves nouvellement arrivés, des services d’intégration scolaire et sociale pour les élèves et leur famille, ainsi que des ressources supplémentaires pour les élèves immigrants en situation de grand retard scolaire…

 

Restez informé de l’actualité sur l’immigration au Québec

Inscrivez-vous à l’infolettre d’Immigrant Québec

 

 

×