Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Finances, banques et argent au Québec

Cartes de crédit

Ouverture d’un compte bancaire

L’ouverture d’un compte en banque au Québec est indispensable pour les transactions courantes. Pour l’ouvrir, vous n’avez qu’à vous présenter à l’institution de votre choix, de préférence près de chez vous ou de votre travail. On vous demandera de vous identifier à l’aide de votre numéro d’assurance sociale et/ou de votre passeport. Il est important de bien choisir votre institution financière car les tarifs des transactions, chèques et autres services varient d’un établissement à l’autre.

Certains établissements bancaires permettent une ouverture de compte à distance, depuis votre pays d’origine.

Il existe de nombreux outils pour vous aider dans la gestion de vos finances personnelles. Rendez-vous sur le site de l'Autorité des marchés financiers pour en apprendre davantage.

Plusieurs banques proposent des services spécifiques aux nouveaux arrivants :

Desjardins

Banque Nationale

Banque Scotia

Banque de Montréal (BMO)

Banque Canadienne Impériale de Commerce (CIBC)

RBC Banque Royale

TD Canada Trust

La carte de débit

Au Québec, en ouvrant un compte bancaire, une carte de débit vous sera proposée. Il faut comprendre qu’il existe une différence entre une carte de débit et une carte de crédit. Chacune a un fonctionnement qui lui est propre, pas toujours évident à saisir pour le nouvel arrivant.

Une carte de débit sert à payer vos achats en magasins. La somme est débitée de votre compte chèque le jour même. Vous pouvez également utiliser la carte de débit pour retirer de l’argent dans les guichets automatiques (avec des frais si vous retirez dans une institution financière différente). En revanche, vous ne pourrez pas l’utiliser pour faire des achats en ligne sur Internet. Dans ce cas, il vous faudra une carte de crédit.

Vous verrez souvent dans des boutiques ou sur les guichets automatiques de retrait d’argent le logo Interac. Communément, Interac est synonyme de carte de débit.

La carte de crédit

L’utilisation des cartes de crédit est très répandue au Québec. Contrairement à l’usage dans d’autres pays, les cartes nord-américaines ne sont pas affiliées à votre compte bancaire mais à un compte de crédit qui émane d’un autre organisme. Vous recevrez chaque mois un relevé de son compte et la date d’échéance du paiement. Vous n’avez aucune obligation de payer la totalité, mais un montant minimum doit être réglé chaque mois. La somme due s’accompagne de taux d’intérêt mensuels assez élevés (entre 9,9 et 19,9 %) tant que la somme n’est pas entièrement remboursée. Les grandes chaînes de magasins ainsi que certaines compagnies pétrolières proposent leur propre carte de crédit. Comme la demande d’une carte de crédit passe souvent par l’analyse historique de crédit au Canada, elle peut s’avérer difficile pour les nouveaux arrivants, pour qui la « cote de crédit » est souvent inexistante.

Certaines institutions financières sont plus conciliantes que d’autres à cet égard et certaines offrent également des cartes de crédit garanties par un dépôt sécuritaire destinées aux nouveaux immigrants. Selon le choix de carte de crédit, le taux d’intérêt, ainsi que les plafonds d’autorisation, les modalités de paiement et les frais annuels peuvent varier d’une institution à une autre.

De manière générale, prenez le temps de vous familiariser avec le système bancaire du Canada.

La cote de crédit

La cote de crédit correspond à votre régularité de remboursement des dettes contractées avec votre carte de crédit (et le remboursement de vos prêts) dans le délai qui vous est imparti. Elle doit être la plus irréprochable possible car elle détermine vos possibilités de contracter un emprunt pour des achats comme une maison ou une voiture. Votre réputation de solvabilité détermine votre cote de crédit. Il faut donc être très vigilant lorsque vous faites fonctionner votre carte de crédit à bien créditer votre compte, sous peine de voire vos demandes de prêts refusées.

La cote de crédit peut aussi être entachée si vous ne payez pas certains engagements financiers (téléphone, factures électriques, etc.)

Si vous êtes un nouvel arrivant et que vous n’avez pas encore de carte de crédit, il est déconseillé de souscrire à une première demande auprès des grandes chaînes de magasins et compagnies pétrolières. Comme vous n’aurez pas d’historique et de cote de crédit, votre demande sera certainement refusée. Ceci vous sera nuisible, le refus entraînant de mauvais points pour votre cote de crédit. Pour une première demande, il vaut mieux vous adresser à une institution financière qui transmettra votre demande auprès de Visa, American Express ou Mastercard.

Les chèques

Les chèques personnels sont rarement acceptés dans les magasins. Ils sont plus communément utilisés pour le paiement du loyer, des factures ou pour des paiements par la poste.

Petite astuce : un chèque barré tient lieu de Relevé d’identité bancaire (RIB). Le RIB est communément appelé « spécimen de chèque ».

La monnaie canadienne

La monnaie utilisée au Québec est le dollar canadien ($). Il se divise en cents et se présente sous les formes suivantes :

- pièces métalliques : 5 ¢, 10 ¢, 25 ¢, 50 ¢ (rarement utilisé), 1 $ et 2 $ ;
- billets de banque : 5 $, 10 $, 20 $, 50 $ et 100 $.

 Si vous n’avez pas pris la précaution de vous munir d’un peu d’argent en monnaie canadienne avant votre départ, vous pourrez le faire aux bureaux de change qui se trouvent dans les aéroports mais aussi dans le centre-ville de Montréal. Ce service est offert par les courtiers en devises et des caisses populaires.


Publicité
Publicité
Publicité