Une installation sur mesure et réussie grâce à Reloc Québec

Une installation sur mesure et réussie grâce à Reloc Québec

Nathalie, avec son mari (originaire de France) et leurs deux enfants de 6 et 8 ans
Pays d’origine : Belgique
Au Québec depuis : 2016
Statut à l’arrivée : permis de travail temporaire
Région d’installation : Capitale-Nationale (ville de Québec)

Nous habitions en Suisse lorsque mon mari, professeur d’ingénierie et architecte, a obtenu un poste à l’Université Laval à Québec. Nous étions heureux en Suisse, mais cette opportunité apportait un nouveau projet de vie stimulant. Afin de nous aider à organiser notre départ et notre arrivée, l’Université nous a dirigés vers Reloc Québec, qui propose un accompagnement aux immigrants dans leur installation à Québec. Reloc Québec nous a donné le contact de déménageurs internationaux et nous a accompagnés les premiers jours de notre arrivée pour effectuer les démarches administratives comme l’obtention du numéro d’assurance sociale (NAS), l’inscription à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), l’inscription des enfants à l’école, l’échange du permis de conduire ou encore l’ouverture d’un compte en banque.

Dès notre arrivée, nous avons eu l’envie d’acheter une maison. Reloc Québec nous a orientés vers les quartiers qui correspondaient à nos critères de recherche, le plus important étant de trouver un quartier familial. Ils nous ont également présentés à des courtiers immobiliers. Cela a demandé du temps, mais finalement, nous avons acheté une maison très confortable dans le quartier résidentiel de Montchâtel, dans le nord de la ville de Québec.

Apprivoiser un nouvel environnement

Un projet d’immigration engendre de grands bouleversements. Il faut assimiler de très nombreuses informations et comprendre le nouvel environnement. À notre arrivée, je me posais tellement de questions : devrions-nous scolariser nos enfants dans le public ou dans le privé? Comment fallait-il les habiller? Où aller faire mon épicerie? Je ne connaissais aucune des enseignes présentes au Québec!

Le fonctionnement du système de santé m’a déstabilisée, car il est très différent de celui que l’on connaît en Europe. Ici, il faut patienter longtemps avant d’avoir accès à un médecin de famille. En attendant, nous nous rendons dans une clinique sans rendez-vous et nous voyons un médecin différent chaque fois.

Une autre surprise pour moi : la place prépondérante de la voiture. Dans certains quartiers résidentiels, il arrive qu’il n’y ait pas de trottoirs! Et en hiver, les routes sont dégagées très rapidement, ce qui n’est pas toujours le cas des trottoirs.

Nous ne connaissions pas ce climat avant de vivre notre premier hiver. Mais en fin de compte, la neige ne nous a pas du tout dérangés. Les premiers -35 degrés Celsius ont tout de même été une expérience à vivre! Et les paysages enneigés sont si beaux.

Les Québécois nous ont réservé un accueil très chaleureux. Le travail et l’école aident beaucoup à se créer des relations; les mamans du quartier et de l’école ont été très prévenantes avec nous.

Peu à peu, les repères se placent. Reloc Québec nous a épaulés aussi sur les aspects de la vie quotidienne.

L’adaptation des enfants

Nos enfants sont inscrits à l’école de quartier, qui a une excellente réputation. Si notre garçon de six ans s’est très vite adapté à sa nouvelle vie d’ici, il a fallu quelques mois pour notre fille de huit ans. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la grande collaboration avec la direction de l’école pour favoriser le bien-être de notre fille.

Comme nous sommes arrivés en été, l’école n’avait pas commencé et je me demandais comment les enfants pouvaient se faire des copains. Reloc Québec nous a expliqué le système des camps de jour, que nous ne connaissions pas. Nous les y avons inscrits et ça a été une véritable bouffée d’oxygène pour eux. Ils ont ainsi pu rencontrer et jouer avec d’autres enfants. Et puis, Québec est vraiment une ville très agréable où élever ses enfants. Il y a énormément de choses à faire, d’activités pas très chères et facilement accessibles, comme les piscines extérieures gratuites, les nombreux parcs qui parsèment la ville, le réseau de bibliothèques et les musées qui proposent une foule d’activités.

Le défi de réussir à travailler dans mon secteur d’activité

Je suis travailleuse sociale avec 18 ans d’expérience, mais au Québec, je ne peux pas exercer, car mon diplôme n’est pas reconnu par l’ordre professionnel. Je me suis demandé comment j’allais surmonter cet obstacle. Afin de m’aider à franchir cette étape, Reloc Québec m’a expliqué le fonctionnement du marché de l’emploi au Québec et les diverses possibilités professionnelles en fonction de ma reconnaissance de diplôme, puis m’a mise en contact avec le Centre R.I.R.E 2000, un organisme qui favorise l’intégration socioéconomique des immigrants. Nous avons cheminé ensemble pour que je puisse travailler dans mon secteur d’activités. Finalement, j’ai été embauchée comme technicienne en travail social seulement trois mois après notre arrivée. Le travail m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, de mieux connaître la culture québécoise et de m’intégrer.

En résumé, nous sommes très heureux de notre décision d’avoir immigré à Québec.

Ce témoignage est publié en collaboration avec Québec international. Retrouvez toutes les informations et les opportunités professionnelles à Québec et ses environs sur quebecentete.com.

Comments are closed.

 

Restez informé de l’actualité sur l’immigration au Québec

Inscrivez-vous à l’infolettre d’Immigrant Québec

 

 

×