Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Septembre 2021

Publié le 03 septembre 2021

Alors que les vacances d’été tirent déjà à leur fin, la rentrée s’annonce déjà chargée en nouvelles. Les grands chantiers comme la numérisation des services, l’intégration des nouveaux arrivants et la reprise des voyages internationaux occupent le devant de la scène, avec, en toile de fond, une volonté affichée de contrer la pénurie de main-d’œuvre qui touche de nombreux secteurs.

Ce mois-ci, les nouvelles concernent :

  • La possibilité pour certains candidats de présenter leur demande de résidence permanente en ligne, auprès d’IRCC
  • Les efforts du Canada pour protéger les Afghans
  • De nouvelles initiatives canadiennes pour aider les nouvelles arrivantes racisées
  • 100 M$ CAN investis par Ottawa pour l’intégration des nouveaux arrivants
  • Un rappel concernant les voyages vers le Canada
  • L’évolution dans la preuve de vaccination pour les voyages à l’étranger
  • L’entente entre Québec et Ottawa pour les travailleurs étrangers temporaires
  • La mise en place d’une auto-évaluation pour connaître son pointage sur Arrima
  • L’octroi de près de 6 M$ CAN pour l’attraction et la rétention d’étudiants internationaux
  • 10 recommandations pour l’inclusion et la sécurité des personnes âgées immigrantes et/ou racisées
  • Un nouvel outil pour jumeler employeurs et chercheurs d’emploi — Québec emploi
  • L’exigence d’un certain niveau de français oral pour les conjoints dans les demandes d’immigration via le PEQ
  • L’octroi de près de 900 000 $ CAN pour soutenir l’intégration en région

IRCC permet à certains candidats à la résidence permanente de présenter leur demande en ligne

Désormais, les demandes des travailleurs qualifiés, des travailleurs autonomes, des investisseurs et des entrepreneurs sélectionnés par le Québec peuvent être envoyées en ligne. IRCC explique tester une nouvelle application pour l’immigration permanente. Les formulaires doivent être remplis en ligne et les signatures doivent être électroniques.

Il faut créer un compte pour utiliser ce nouvel outil.

Pour plus de détails, voir la page d’IRCC

Pour accéder au portail de résidence permanente

Le Canada concentre tous ses efforts à la mise en sécurité des Afghans

Le 13 août 2021, deux jours avant la prise de Kaboul par les talibans, le gouvernement fédéral annonçait renforcer son programme de réinstallation des Afghans. Depuis, Ottawa a redoublé d’efforts pour mettre la population et les Canadiens d’Afghanistan en sécurité.

Le 13 août, c’étaient les Afghans ayant aidé le Canada qui étaient concernés par ce programme d’immigration. Depuis, 20 000 personnes menacées peuvent bénéficier du soutien du Canada. Cela concerne entre autres les personnes LGBTI, les membres de la famille élargie des interprètes ayant aidé le Canada, les femmes leaders.

Enfin, les demandeurs afghans pour la réunification familiale (parrainage), la résidence permanente et la résidence temporaire sont priorisés par IRCC.

Les personnes concernées sont dispensées de payer des frais, voire d’avoir un titre de voyage.

Pour accéder aux détails de la priorité donnée aux demandeurs afghans

Pour accéder aux détails des programmes spéciaux pour la mise en sécurité des Afghans

Pour accéder au communiqué du 13 août

De nouvelles initiatives canadiennes pour aider les nouvelles arrivantes racisées

IRCC annonçait le 11 août 2021 soutenir financièrement 11 projets en appui des nouvelles arrivantes racisées.

Ce sont 2,1 M$ CAN qui seront versés à 40 organisations pour les aider à chercher un emploi bien rémunéré, des stages, à s’intégrer — voire se réintégrer sur le marché du travail. Une enveloppe qui servira aussi à soutenir le combat contre les discriminations.

Cette somme relève des 31,9 millions de dollars sur trois ans annoncés dans le cadre de l’Initiative pilote pour les nouvelles arrivantes racisées, lancée en 2018. Elle répond à une précarité plus importante des nouvelles arrivantes racisées par rapport aux hommes et qui a été exacerbée durant la pandémie.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

100 M$ investis par Ottawa pour l’intégration des nouveaux arrivants

100 M$ CAN seront investis entre l’automne 2021 et le 31 mars 2024 dans le cadre du processus de financement du processus d’amélioration de la prestation des services (APS).

78 projets ont été sélectionnés pour trouver les moyens de mieux intégrer les personnes immigrantes et pour soutenir les organismes d’aide aux nouveaux arrivants qui ont souffert durant la pandémie.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Rappel concernant les voyages vers le Canada

Depuis le 9 août 2021, les ressortissants américains pleinement vaccinés peuvent venir au Canada pour des raisons non essentielles. Il existe certaines conditions : avoir reçu deux doses d’un vaccin reconnu au Canada au moins 14 jours avant d’entrer sur le territoire, résider ou provenir des États-Unis, avoir un résultat négatif de test de dépistage réalisé maximum 72 heures avant le départ.

Tous les voyageurs doivent aussi être asymptomatiques et remplir leurs informations sur l’application ArriveCAN, avec la preuve de vaccination et un plan de quarantaine (à présenter au cas où l’agent aux frontières le demande).

Les résidents français de Saint-Pierre-et-Miquelon entièrement vaccinés peuvent aussi entrer sur le territoire selon les mêmes conditions que les ressortissants américains dès le 9 août.

Autre nouveauté, les parents vaccinés d’enfants non vaccinés seront exemptés de quarantaine. Les enfants devront réaliser un dépistage durant les jours 1 et 8 suivant leur arrivée sur le territoire. 

Quant aux autres ressortissants doublement vaccinés, ils pourront entrer pour des raisons non discrétionnaires dès le 7 septembre. Le gouvernement devrait fournir plus de détails sous peu à leur sujet.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Évolution dans la preuve de vaccination pour les voyages à l’étranger

Depuis le 11 août, les voyageurs à l’international peuvent fournir leur preuve de vaccination dans ArriveCAN à leur arrivée au Canada.

Comme cela a été annoncé en juillet dernier, les Canadiens qui n’ont pas de preuve de vaccination devront réaliser une quarantaine et un dépistage obligatoire à leur retour au Canada.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Entente Québec-Ottawa pour aider l’embauche des travailleurs étrangers temporaires

Le 6 août, les gouvernements fédéral et provincial annoncent la mise en place de trois mesures pour soutenir l’embauche de travailleurs étrangers temporaires (TET).

Cette entente a largement été saluée par le monde économique et la société civile, comme étant un pas vers la réduction de la pénurie de main-d’œuvre et le soutien aux travailleurs. Or, quelques critiques subsistent, car cette nouvelle entente risque d’augmenter le volume de demandes de permis de travail, alors que leur traitement est déjà à la traîne.

Voici les trois mesures en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023 :

Les personnes sélectionnées par le Québec, mais dont la demande de résidence permanente est toujours en attente peuvent demander un Permis de travail ouvert transitoire (PTOT), dès le 31 août. Il faut être sélectionné dans la catégorie des travailleurs qualifiés et avoir reçu un accusé de réception du gouvernement fédéral. Le PTOT est d’une durée de 24 mois renouvelables pour 12 mois. Le demandeur doit travailler au Québec seulement.

Il existe désormais un PMI+, soit un Programme de mobilité internationale +, qui permettra de délivrer 7 000 permis de travail sans avoir à réaliser une Évaluation de l’impact sur le marché du travail (EIMT). Cela concerne les personnes sélectionnées par le Québec résidant à l’étranger.

Plusieurs assouplissements ont été réalisés pour le Programme des travailleurs étrangers temporaires :

Le seuil du nombre de TET ayant un poste à bas salaire passe de 10 à 20 %. Cela signifie que les employeurs pourront embaucher plus de travailleurs immigrants.

Plus de professions peu spécialisées auront droit au traitement simplifié

Certaines professions peu ou pas spécialisées n’auront plus à fournir des exigences d’affichage et de démonstration des efforts de recrutement

L’exemption du refus de traitement pour certaines microéconomies.

Pour accéder à notre article détaillé sur cette entente

Pour accéder au communiqué du MIFI

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Le MIFI met en place un outil pour autoévaluer son pointage sur Arrima

Il est désormais possible de faire une simulation du nombre de points que chacun peut obtenir lors du dépôt de sa déclaration d’intérêt sur Arrima. Chaque candidat à l’immigration dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés pourra estimer sa chance de recevoir une invitation à déposer sa demande de résidence permanente au Québec.

Ce nouvel outil intervient dans la foulée du nouveau système de classification des déclarations d’intérêt déposées sur Arrima. Ces changements sont effectifs depuis le 14 juillet 2021.

Rappelons que le classement des déclarations d’intérêt ne détermine que vos chances d’être invité à déposer votre demande de sélection permanente auprès du MIFI. Il ne vaut pas « présélection ». Votre demande sera ensuite soumise à une seconde grille d’évaluation (et pourrait d’ailleurs être rejetée, en dépit d’un fort pointage de votre déclaration d’intérêt).

Pour accéder à l’outil

Pour avoir plus d’informations sur la déclaration d’intérêt

Pour voir le communiqué du MIFI

Près de 6 M$ CAN pour l’attraction et la rétention d’étudiants internationaux

Le 24 août 2021, Québec a octroyé plusieurs millions à des organismes pour favoriser l’attraction et la rétention d’étudiants internationaux. Trois organismes travaillant déjà sur ces objectifs ont été sélectionnés pour renforcer leurs actions.

Montréal International a ainsi reçu 3,6 M$ CAN, Québec International s’est vu octroyer 1,5 M$ CAN. Enfin, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) a reçu 800 000 $ CAN pour couvrir la région du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Ces sommes font partie intégrante d’une entente conclue entre les trois organismes et le MIFI, dans le cadre du budget 2021-2022 pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre. Selon les prévisions du MIFI, 22 % des postes à pourvoir d’ici 2028 seront occupés par des personnes issues de l’immigration. Et les étudiants étrangers sont des candidats idéaux, puisque leur intégration débute largement pendant leurs études.

Pour accéder au communiqué pour Montréal international

Pour accéder au communiqué pour Québec international

Pour accéder au communiqué pour la SDED

10 recommandations pour l’inclusion et la sécurité des personnes âgées immigrantes et/ou racisées

Le Conseil interculturel de Montréal a déposé 10 recommandations pour « assurer aux personnes âgées immigrantes et/ou racialisées des milieux de vie inclusifs et sécuritaires ». Publié le 25 août 2021, cet avis porte une attention particulière à une population qui a davantage souffert de la pandémie et de ses conséquences.

Parmi les recommandations, la lutte contre les fractures linguistiques et numériques, l’adaptation des nouveaux projets urbains aux personnes âgées, ou encore la gratuité des transports en commun aux personnes âgées.

Pour consulter l’avis

Pour accéder au communiqué de la ville

Un nouvel outil pour jumeler employeurs et chercheurs d’emploi : Québec emploi

En lieu et place de l’ancien Placement en ligne (PEL) — volet international, Québec a mis en place un service de jumelage entre les chercheurs d’emploi et les recruteurs en fonction des besoins et critères de chacun.

D’un côté, l’outil permet de consulter les offres d’emploi disponibles, selon la durée de l’emploi recherché, le type de poste ou le niveau et domaine de formation.

Que ce soit les employeurs ou les candidats, chacun doit créer un compte pour accéder à cet outil.

Pour accéder à Québec emploi

Pour accéder à la page d’accueil pour chercheurs d’emplois et employeurs

Les conjoints dans les demandes d’immigration avec le PEQ devront faire état d’un certain niveau de français oral

Depuis le 22 juillet, les conjoints de fait et les époux dans les demandes de sélection permanente déposées dans le cadre du Programme de l’expérience (PEQ) devront avoir un niveau 4 (ou équivalent) au minimum en français oral. Ce niveau est établi en fonction de l’Échelle québécoise des compétences en français des personnes immigrantes adultes.

Cela marque la fin de la mesure transitoire accordée il y a un an lors de la mise en place de cette exigence. Les conjoints et époux avaient un an pour atteindre ce niveau.

Il existe deux exceptions :

  • Un conjoint ou époux qui possédait un permis de travail valide le 21 juillet 2020 n’a pas à démontrer d’une connaissance du français, quelle qu’elle soit, peu importe la date de dépôt de la demande.
  • Un conjoint ou un époux d’une personne diplômée du Québec ayant fini son programme avant le 31 décembre 2020 n’a pas non plus à suivre cette exigence.

 Près de 900 000 $ CAN pour soutenir l’intégration en région

Le 28 juillet 2021, le MIFI a annoncé l’investissement de 898 623 $ CAN aux régions de la Capitale-Nationale, de la Côte-Nord et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Cet argent a été versé dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités (PAC) aux municipalités régionales de comté (MRC) de ces trois régions.

En Abitibi, ce sont les MRC d’Abitibi, de Témiscamingue et d’Abitibi-Ouest qui reçoivent 285 821 $ CAN pour élaborer un plan d’action.

Dans la région Côte-Nord, ce sont la municipalité de Longue-Pointe-de-Mingan et la MRC de Manicouagan qui obtiennent 534 539 $ CAN pour mettre en place un plan d’action sur 3 ans.

Quant à la Capitale-Nationale, les MRC de Charlevoix, de la Côte-de-Beaupré, de la Jacques-Cartier et de Portneuf obtiennent 112 802 $ CAN pour 2021-2022.

Pour accéder au communiqué pour l’Abitibi-Témiscamingue

Pour accéder au communiqué pour la Côte-Nord

Pour accéder au communiqué pour la Capitale-Nationale

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
Salon de l’immigration : retour en présentiel pour sa 10e édition !

Le plus grand rendez-vous au Canada pour les personnes immigrantes fête ses 10 ans de la plus belle des manières. Le Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec vous donne rendez-vous les 21 et 22 septembre 2021 au Palais des congrès de Montréal pour une édition exceptionnelle, entièrement tournée vers la reprise.

Dernières nouvelles de l’immigration — Octobre 2021

Revenons sur les principales annonces de ces dernières semaines, qui intéressent les personnes immigrantes au Québec.